L’alibi très convenable d’Ocampo, M. Frindéthié

Ocampo tout sourire avec le criminel de guerre Alassane Dramane Ouattara

Maintenant que la partialité d’Ocampo a été établie et qu’il subit des pressions de toutes parts afin que soient enquêtés les crimes commis par tous les protagonistes de la crise ivoirienne, le juge de la Cour pénale internationale se trouve un alibi convenable pour se dérober à sa tâche, et annonce subitement que des difficultés budgétaires pourraient l’empêcher de conduire des enquêtes sur les crimes commis par le camp de Ouattara. Cette déclaration arrive après la rencontre à New York entre Ocampo et Soro Guillaume, cet homme reconnu par de nombreux observateurs comme l’un des criminels de guerre les plus impitoyables, dont l’inculpation établirait un semblant d’intégrité au sein de la CPI. L’alibi méprisable d’Ocampo continue d’offrir une licence au meurtre et à l’impunité aux voyous armés de Soro Guillaume. Ce week-end, les FRCI ont tiré sur une foule de civils à Vavoua et fait 6 morts. Ils ont dû apprendre de Soro qu’Ocampo ne les inquièterait jamais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :