Conversation avec le diable

Et le despote fit scintiller la lame de son coutelas sur la gorge de l’homme

Et le despote dit à l’homme :

« Si tu mens je te tues

Et si tu dis la vérité, je te tues quand même

Telle est ma nature

Je ne suis pas moi si je ne tues

Mais si tu mens, peut-être te gracierais-je »

 Et l’homme répondit au diable :

 « Je ne suis pas moi si je ne dis ce que je crois

Telle est ma nature

Je préfèrerais dire la vérité

Et mourir avec la satisfaction d’être mort dans ma raison »

 Ainsi Bohoun Bouabré choisit de dire la vérité à Ouattara

Plutôt que de faire allégeance au diable

Puis il s’en alla en homme libre

Et fier d’être mort dans sa raison

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=40sIUMU_e5c

Publicités

One Response to Conversation avec le diable

  1. Al Diaby says:

    Merci pour ces paroles qui sonnent comme une parabole très instructive. Cette conversation résume bien les choses. Elle dit tout en des termes très simples.

    R.I.P. Bohoun Bouabré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :