Pas le moindrement serein, le Soro Kigbafori Guillaume ! Martial Frindéthié

Soro Kigbafori Guillaume n’est pas un homme serein, quoi que disent les journaux de l’Occupation. Un « premier ministre », ça assure l’intérim en l’absence du « président » ; ça ne fuit pas se réfugier dans les fourrés pendant des semaines sous prétexte que ça prend une cure de remise en forme. La prétendue réunion de Soro avec le pseudo-groupe de haut niveau des Nations Unies n’est en fait qu’un habillage censé voiler la vacance de pouvoir et dissiper les interrogations sur le sort de Soro. Car, en réalité, Soro n’est plus en odeur de sainteté avec le régime criminel que ses rebelles ont largement contribué à installer dans le sang des Ivoiriens. Physiquement, Soro n’est pas encore arrêté, parce qu’il est à la tête d’un groupe que lui seul sait contrôler – les FRCI – une horde sanguniare dont Ouattara a préféré se protéger par une garde de 300 paras français. Le retranchement de Soro et de sa meute armée à Bouaké depuis l’arrivée de la secrétaire d’Etat américaine entendait protester une évidence : Soro  est déjà théoriquement dans les nasses de la CPI, qui, selon nos sources, lui a signifié l’inévitabilité de sa présence devant ses juges de la Haye. Si Soro a été sommé de regagner Abidjan pour une concertation avec le représentant américain en Côte d’Ivoire – car c’est bien d’une injonction qu’il s’agit et non d’un acte de volition – c’est aussi pour lui signifier que sa meute (FRCI) et lui seraient mal avisés de vouloir prendre la Côte d’Ivoire en otage dès l’annonce officielle de son imputation. Aussi, les sourires contraints, les embrassades surabondantes et les interminables clowneries cachent-ils en fait une tragédie en parturition – celle du plaintif oiseau-si-je-l’avais-su.            

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :