Nicolas Sarkozy et la stratégie des « 3D » : Droitiser, Diviser, Diffamer, M. Frindéthié

Nicolas Sarkozy entre dans l’histoire en étant le premier président-candidat de la Ve République à se faire battre aux primaires. Du coup, c’est un président-sortant inquiété qui réclame à coups d’efforts médiatiques que le candidat du PS, François Hollande, le rejoigne sur les plateaux de la télé pour trois débats avant le second tour. Calme et pondéré, comme à l’habitude, Hollande répond fermement à Sarkozy que débat il y aura ; mais que ce sera l’unique débat traditionnel précédent le second tour, et pas un de plus.  A défaut d’avoir ses trois débats, compère Sarkozy, qui pendant 5 longues années n’a pu convaincre ses compatriotes que de son inaptitude à gouverner, se lance dans la stratégie des « 3D ».

Ainsi, espérant recueillir l’électorat de Marine Le Pen, qui a réalisé le score inattendu de 18%, Sarkozy droitise l’UMP à outrance et plonge tête baissée dans la fange de la rhétorique raciste, xénophobe, et ségrégationniste : l’enfer, c’est l’autre, l’étranger qui enlève le pain de la bouche au bon Français et à qui Hollande voudrait donner le droit de vote. Et comme cela ne semble pas suffire, Sarkozy passe au second « D » et inaugure une dichotomie qui divise les Français en vrais travailleurs et en faux travailleurs, en ceux qui se lèvent à 7 heures pour prendre le chemin du travail et en ceux qui, trop paresseux pour aller occuper les millions d’emplois qu’il a créés pour eux pendant son quinquennat, préfèrent se vautrer dans l’assistanat. Mais cela suffira-t-il à Sarkozy pour glaner les voix plus que vitales de Le Pen, ou bien faudrait-il que Sarkozy en rajoute à la vilénie ? Mieux vaut prévenir que guérir, se dit Sarkozy, qui en désespoir de cause lance sa machine électorale dans le troisième « D » de la diffamation : Hollande ? C’est vraiment Hollande que vous voulez ? beugle Sarkozy aux Français. Eh ben ! Avec Hollande, vous aurez la Grèce ; vous aurez l’Espagne ; vous aurez l’Italie ; vous aurez des piscines discriminées ; vous aurez des hôpitaux discriminés ; vous aurez la régularisation de tous les étrangers ; vous aurez la montée de l’assistanat. 

Ah, ce cher Sarkozy ! Le petit fasciste remuant qui sommeillait en lui ne pouvait plus attendre plus longtemps pour faire son apparition.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :