Révélations : Poutine, Hollande . . . Assad, Ouattara et les autres, M. Frindéthié

Au cours de la conférence de presse qu’ils ont accordée hier à l’Elysée, Poutine et Hollande, malgré leurs divergences sur la solution à la crise syrienne, se sont accordés sur deux points au moins : Ils ont tous les deux reconnu que la diplomatie étrangère sarkoziste était non seulement un échec, mais aussi que les accointances de Sarkozy avec les dictateurs de ce monde constituaient une déviance personnelle qui contredisait la propension de la France à se poser en police internationale des mœurs.

Répondant à la question de savoir si la Russie serait prête à accorder l’asile politique à Assad au cas où l’éventualité se présentait, le président russe a déclaré sans ambages qu’Assad avait été plus bichonné par Paris que par Moscou, et donc que cela aussi était une réflexion de la politique étrangère manquée de la France. Et Hollande, plutôt que de défendre la politique de son prédécesseur, s’empressa de rappeler qu’elle était d’une autre époque, d’un autre tempérament, d’une autre sensibilité, d’une autre éthique, et loin de symboliser sa conception à lui de la déontologie politique.

Il est vrai que sous Sarkozy l’Elysée avait souvent fait office d’auberge privée des dictateurs, où l’on vit défiler des despotes comme Ben Ali, Kadhafi, Moubarak, Bongo, Wade, Compaoré, Ouattara et compagnie. Malgré ses multiples transgressions des droits humains et les délits quotidiens de son escadron de la mort (FRCI), le boucher d’Abidjan y eut même droit à des fastes comparables aux scintillantes fêtes qu’y offrait Giscard à son « frère » Bokassa ; et il ne se passait pas une semaine sans que l’avion de Ouattara, curieusement immobilisé sur le tarmac de l’aéroport d’Abidjan depuis la fin de l’ère Sarkozy, n’atterrisse à Paris.   

Afin d’exorciser l’inclination « anormale » de son prédécesseur à s’afficher avec des autocrates aux mains sanguinolentes de la trempe de Ouattara, François Hollande, ce président français qui a fait le serment de la « normalité », lorsqu’il s’est agi de traiter avec la CEDEAO, a préféré comme interlocuteur le président Yayi Boni plutôt que boucher d’Abidjan ; et ceci, au grand dam des griots de la dictature d’Abidjan, qui attendaient un soupçon de reconnaissance de leur souverain de la part de Hollande pour jouer tambours et balafons d’élégie. D’ailleurs, il n’a fallu qu’un coup de téléphone de la onzième heure du président Hollande au président de la CEDEAO (courtoisie oblige !), pour que les disciples du boucher s’abandonnent à une euphorie bien moutonnière : « Hollande a appelé Ouattara ! » lisait-on à la une des journaux griotiques. Les émissions de la chaîne de télévision de la dictature abidjanaise furent même interrompues pour trompéter le coup de téléphone de Hollande qui oignait Ouattara. Tout ce tapage n’avait réussi qu’à prouver une chose : Hollande semble bien décidé à ne pas se souiller de la compagnie des dictateurs-amis de Sarkozy.  

Cependant, la real politics ayant son éthique qui échappe parfois à l’éthique du bon sens, il reste à voir jusqu’où Hollande pourra pousser son aversion pour la putréfaction.

Publicités

One Response to Révélations : Poutine, Hollande . . . Assad, Ouattara et les autres, M. Frindéthié

  1. Calomnie honteuse ! Qui a dirigé les troupes en Libye et fait tomber Kadhafi ? Qui a libéré les infirmières bulgares de ce despote sanguinaire ? Qui a permis à Alassane Outtara de prendre le pouvoir qui lui était dévolu ?
    N’allez pas me dire que cet individu, sous des airs niais, que les français ont choisit par dépit (influencés par des médias à 98% à Gauche), aurait accompli de tels exploits, aurait eu un tel courage face à des situations de crises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :