(Vidéo 1) Audience du 19/2/2013: Le Professeur Jacobs démontre l’irrecevabilité par la CPI de la plainte contre le Président Gbagbo

Pour que la CPI se saisisse du dossier du Président Gbagbo, il doit être établi la complémentarité de l’incapacité et de l’insincérité du gouvernement Ouattara à juger le Président Gbagbo en Côte d’Ivoire. Or le gouvernement Ouattara a toujours clamé sa capacité à juger les auteurs allégués de la crise post-électorale ainsi que sa sincérité dans la conduite des enquêtes, dans l’appréhension des coupables allégués, et dans leur procès.

En permettant au gouvernement Ouattara de choisir quels personnages envoyer à la CPI et quels personnages juger en Côte d’Ivoire, la cour court le risque de devenir une cour de convenance où, comme c’est le cas en Côte d’Ivoire sous Ouattara, des despotes enverraient des opposants gênants sous prétexte qu’ils sont coupables de crimes contre l’humanité.

Vers la fin de cette vidéo, le Professeur Jacobs dénonce aussi le rôle trouble de la France, de l’ONU, qui en dépit de leur ubiquité sur le terrain et de leur complicité avec les rebelles puis avec le régime de Ouattara et le Procureur de la CPI, n’ont pu fournir la moindre preuve fiable ni sur la RTI, ni sur la marche des femmes, ni sur le marché d’Abobo, ni sur les affrontements de Yopougon, ni sur les mouvements de troupes, qui soutienne un tant soit peu le dossier d’accusation du procureur de la CPI ; un dossier qui en définitive demeure peu crédible, hâtivement monté, et amateur dans sa forme et dans son fond.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :