Dramane contra « Communauté Internationale » : Discours de Sourds ou Crise d’Hypocrisie ? M. Frindéthié

Dramane HollandeLe 11 avril dernier, François Hollande recevait Dramane Ouattara à L’Elysée. Au menu officiel de leur entrevue était la crise malienne. Cependant, ce qui, selon certaines indiscrétions, occupa l’essentiel du banquet  fut l’hors d’œuvre de semonces indigestes que le président français servit à son hôte sur la nécessité de mettre fin aux expropriations terriennes et aux tueries quotidiennes, de libérer les prisonniers politiques retenus dans les camps de concentration du Nord, et de restaurer l’Etat de droits en Côte d’Ivoire en coopérant avec la CPI sur les crimes commis par ses chefs rebelles, dont Soro Guillaume, Kouakou Fofié, Chérif Ousmane, Wattao, Ben Laden et compagnie. D’ailleurs, Dramane émergea visiblement groggy de son entretien avec Hollande, qui sur le perron de l’Elysée essaya de donner une inflexion affirmative à la volée que venait de lui administrer Bwana à une rencontre que les darboukas des griots de la Rattrapocratie avaient tant magnifiée.

Peine perdue ! Les téléspectateurs n’étaient pas dupes. Les gesticulations historiographiques du génocidaire-en-chef évoquant le nombre d’années qu’il fallut aux alliés pour restaurer la paix et la sécurité en Europe après la deuxième guerre européenne ainsi que l’obstination du boucher à « tourner la page Gbagbo » indiquaient bien que le Président Gbagbo et la question de la réconciliation, de la sécurité et du droit avaient été âprement évoqués à l’Elysée.

Or, aussi vrai que certaines personnes ont les oreilles dures, voilà que deux jours seulement après s’être fait signifier que la Rattrapocratie est un Etat voyou, et tout comme l’assassin, qui, détenu pour meurtre, ne se gêne pas pour demander que ses geôliers lui prêtent un couteau pour se curer les dents,  Dramane s’arroge le droit de demander des drones à l’ONU. Indubitablement, le génocidaire a la compréhension têtue. Et c’est donc pour qu’il ne se fasse plus d’illusions, pour qu’il comprenne une bonne fois pour toutes que les vents ont commencé à tourner, que Ban Ki Moon et Phillip Carter III, qui naguère le pouponnèrent et permirent la consolidation de sa dictature, vinrent au micro, le premier pour dire au génocidaire que drones il n’aura point, et le second pour lui dire qu’il est temps, grand temps, que la mascarade à laquelle ils ont tous participé prenne fin, et que « toutes les personnes responsables de crimes graves […] soient traduites en justice […]  et qu’à ce jour, à l’exception de quelques soldats du rang, toutes les personnes détenues et inculpées pour leur rôle dans la crise postélectorale sont issues d’un seul camp du conflit ».

De deux choses, l’une : Peut-être que Dramane est-il simplement un grand benêt pour demander encore des drones après un tel désaveu ; ou peut-être sait-il, mieux que tout autre, que tout cela n’est qu’un exercice d’hypocrisie !

Publicités

One Response to Dramane contra « Communauté Internationale » : Discours de Sourds ou Crise d’Hypocrisie ? M. Frindéthié

  1. RitaFlower says:

    Le bal des faux-culs continue.Pour mieux remuer le couteau dans la plaie,les autorités françaises choisissent un jour symbolique.Hasard du calendrier,disent-elles.Foutaise!un discours de technocrate inaudible devant le péron de l’Elysée.Personne n’est dupe de toute cette mascarade!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :