Dramane confesse son impotence à Jeune Afrique, M. Frindéthié

pissanciDans une interview accordée à Jeune Afrique, Dramane Ouattara avoue son impotence : « Mon objectif  était d’être président pour apporter ma contribution au redressement de mon pays. Et a priori je ne pense pas qu’il soit possible de redresser la Côte d’Ivoire comme je le voudrais dans les trois ans à venir ». Eh oui ! Inutile de vous frotter les yeux !

Vous n’avez pas la berlue. Vous l’avez bien lu : le messie « Ado pissanci Amangni » célébré par les griots de la Rattrapocratie, qui avait promis remettre la Côte d’Ivoire qu’il a détruite par ses embargos et ses bombes sur pied en six (6) mois en la couvrant d’un déluge d’emplois et de milliards, est déjà essoufflé sans avoir encore rien fait d’autre que de la livrer à la violence et au pillage institutionnalisés. Pour tous ceux  qui, soit par naïveté soit par solidarité ethnique, ont cru en la bonne foi et aux promesses de Dramane, la désillusion s’est irrémédiablement installée. Nombreux sont ceux qui, à l’instar de M. Konaté de Yamoussoukro, ne comprennent pas qu’après avoir tant lutté pour l’installation de Dramane, il ne leur offre que coups de crosse et balles de Kalaches.

Et pourtant, il n’y avait qu’à lire dans les traces désastreuses laissées par Dramane depuis sa chute attentiste en Côte d’Ivoire en 1990 pour comprendre ce qu’il adviendrait du pays si sa fraude électorale de 2010 passait; car comme l’a dit le Président Gbagbo « lorsque que nous marchons, nous laissons tous des traces qui en disent long sur notre personnalité ». Et dans les traces qu’a laissées Dramane lors de sa primature en Côte d’Ivoire, se lisent la retraite anticipée de 10.000 fonctionnaires, la réduction de 40% des salaires des fonctionnaires restants, la réduction de moitié du salaire des enseignants, l’élimination de la subvention aux restaurants universitaires, l’élimination des bus universitaires et de la couverture médicale universitaire, l’imposition aux populations des frais d’accès aux premiers soins, la dévaluation du CFA, l’établissement de la carte de résidence très controversée qui fut à la base du harcèlement des étrangers, l’enrichissement illicite, les coups d’Etats, etc., etc.

Dramane, qui sous l’impulsion de ses maîtres de Bretton Woods, a détruit la Côte d’Ivoire, n’est certainement pas la personne qui saura la redresser ; car cela impliquerait qu’il se dresse contre ceux-là même qui, par fer et sang, l’ont installé à la présidence ivoirienne et attendent de lui des dividendes de leur monstruosité contre la constitution ivoirienne. Pour que la Côte d’Ivoire se redresse, c’est d’abord Dramane qui doit sauter de la présidence. Espérons que les naïfs d’hier, désillusionnés aujourd’hui, tel M. Konaté de Yamoussoukro, entendront demain la voix de la sagesse, pour faire barrage au dessein séditieux de Dramane Ouattara ; afin que la Côte d’Ivoire soit réconciliée avec elle-même.

Publicités

2 Responses to Dramane confesse son impotence à Jeune Afrique, M. Frindéthié

  1. Jacques says:

    Le temps,l’autre NOM DE DIEU arrive.Ce combat n’est pas le notre,c’est celui du TEMPS l’autre nom de DIEU.Prions pour que les ecailles sautent des yeux de nos freres pour qu’ils fassent face a la realite.Yako!frere Konate,il n’y a pas de honte a confesser qu’on s’est egare.Viens a la maison pour qu’ensemble nous liberons notre cher pays.

  2. oka says:

    QUE DIEU NOUS GARDE DU PRINCE LUCIFER DRAMANE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :