Côte d’Ivoire: la justice de Ouattara à la dérive

l'h

Le cas de Michel Gbagbo, fils de l’ex-président, interdit de voyage à Paris où il était pourtant convoqué par la justice française, illustre la mainmise du pouvoir sur les institutions.

Michel Gbagbo, fils de l’ancien président de Côte d’Ivoire, aurait dû prendre l’avion pour Paris la semaine dernière, afin de répondre à une convocation de la justice française. Détenteur de la double nationalité franco-ivoirienne, il devait être entendu le 5 novembre par la juge d’instruction Sabine Kheris, dans le cadre d’une plainte déposée en juin 2012 contre l’ex-premier ministre Guillaume Soro pour enlèvement, séquestration ou encore traitements inhumains et dégradants. Officiellement inculpé en Côte d’Ivoire en août 2011 après plusieurs mois de détention arbitraire, Michel Gbagbo avait été sévèrement battu entre son arrestation, le 11 avril 2011, au palais présidentiel occupé par son père, jusqu’à son transfert à l’hôtel du Golf, quartier général des forces pro-Ouattara. Par la suite, des vidéos humiliantes, filmées par ses geôliers, avaient été diffusées sur les réseaux sociaux. « Le dossier monté par la justice ivoirienne, est totalement vide, affirme son avocate, Habiba Touré : Il n’y a aucun acte de procédure ou de témoignage contre lui, et rien ne l’empêche officiellement de quitter le territoire ivoirien. C’est le ministre de l’Intérieur qui l’a appelé sur son portable pour lui intimer l’ordre de rester à Abidjan. Évidemment, mon client est terrorisé »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :