Les diplomates américains demandent à Obama de mieux choisir ses ambassadeurs

De grâce, Monsieur le Président, arrêtez de récompenser ceux qui ont financé votre campagne par des postes d’ambassadeurs. Et si vous tenez vraiment à le faire, assurez-vous au moins qu’ils ont un minimum de connaissance sur leurs pays d’affectation, et surtout assurez-vous qu’ils ne sont pas totalement arides de politique internationale.

Tel est en substance le message qu’une association de diplomates forte de 31000 membres a tenu à envoyer au Président Barack Obama et aux futurs présidents américains.
Il va sans dire que l’Association des diplomates américains y est allée de façon plus « diplomatique » mardi dernier, lorsqu’elle établissait sa liste de recommandations censée aider les présidents à choisir les meilleurs diplomates pour représenter l’Amérique à l’étranger.

Le diplomate idéal doit avoir une certaine expérience dans son pays d’affectation ou une certaine expérience internationale ainsi qu’une connaissance de la langue et de la culture du pays hôte, a précisé l’Association.
« Bien au-delà du pays dans lequel tout ambassadeur est accrédité, ses actions et ses paroles ont des conséquences sur les intérêts et la sécurité des E.U.», insiste l’Association des diplomates américains. « Il est donc essentiel que les ambassadeurs choisis pour représenter le président et conduire notre mission diplomatique possèdent les attributs, l’expérience et les aptitudes de l’emploi ».

Ce rapport arrive sur le bureau du président américain à un moment où des ambassadeurs nommés par Obama – dont certains n’ont visiblement reçu leur nomination que grâce à leur soutien financier – font sourciller le Congrès …

Ces derniers jours, les candidats d’Obama pour représenter l’Amérique à l’étranger n’ont pas eu la tâche facile au cours de leur confirmation au Sénat. Le grand hôtelier, M. George Tsunis, proposé par Obama pour être l’ambassadeur des E.U. en Norvège, ne s’est pas seulement permis de traiter l’un des partis de la coalition au pouvoir de « parti marginal » ; il a même décrit la Norvège (une monarchie constitutionnelle) comme un pays gouverné par un président. Quant à Colleen Bell, réalisatrice de feuilletons télévisés, dans une performance où le bafouillage le disputait à l’hésitation, elle n’a su dire ce qu’étaient les intérêts américains en Hongrie.

Il y eut bien d’autres épisodes à s’arracher les cheveux : l’ex-sénateur démocrate Max Baucus, sélectionné pour représenter l’Amérique à Beijing se vit obligé de faire à ses anciens collègues la confession suivante : « en réalité, je ne suis pas un expert de la Chine » – une déclaration d’autant plus renversante qu’il n’y a pas très longtemps de cela M. Baucus présidait le Comité des finances du Sénat, l’organe chargé des questions commerciales. Dans la même foulée, lorsqu’il fut interrogé par le sénateur républicain de la Floride Marco Rubio sur sa connaissance de l’Argentine, le pays pour lequel son obligé le consentit comme ambassadeur, Noah Bryson Mamet, le grand « empaqueteur » de fonds pour la vie politique d’Obama, déclara qu’il n’avait jamais été en Argentine. « Je n’en ai jamais eu l’occasion. J’ai beaucoup voyagé à travers le monde, mais je n’ai jamais eu l’occasion de connaître l’Argentine ».

carterCette tendance à récompenser des ignorants par des postes d’ambassadeurs est d’autant plus effrayante qu’en Afrique elle peut avoir des implications désastreuses pour l’avenir des pays où les « ambassadeurs » infertiles des réalités politiques et culturelles du terrain, mais imbus de leur suffisance, opèrent comme des faiseurs de rois. Il nous revient encore en mémoire le cas de Philip Carter III, qui en un tour de main ramena la Côte d’Ivoire à l’âge de la pierre taillée en contribuant à peupler ses institutions de dozos et d’illettrés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :