Côte d’Ivoire: le pont Nzueba, immergé avant sa livraison

3epontQue les automobilistes abidjanais se préparent au grand cataclysme ; car, pour qui connaît bien la Côte d’Ivoire, de juin à août, nzuéba tô (il tombera un déluge). Et à Abidjan, quand nzuéba, nzuéba trélélé (quand ça tombe, ça tombe abondamment et continuellement). Or, ce « pont Nzuéba », qui semble avoir été conçu et construit par des rattrapés ivres de pouvoir mais incultes de tout bon sens, est déjà à fleur d’eau, immergé même par endroits, avant d’avoir été livré. Après la couche de peinture de l’université à 110 milliards, les 2 (deux) bus électriques de Bolloré qui firent fitzzzz comme un pétard mouillé, les 5 universités invisibles, les 65000 emplois jeunes imperceptibles, les pluies de milliards transformées en endettements, réendettements et surendettements, admirez le pont Nzuéba, le pont sous-marin. Chaque année, de juin à août, Nzuéba tô. Et les automobilistes abidjanais qui s’aventureront sur ce pont à ce moment-là auront tout intérêt à se munir d’un gilet de sauvetage, car on ne sait jamais dans dans cé pei ki anvanche dans l’émerzance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :