« Un Ouattara fait toujours ce qu’il promet », disait le boucher? M. Frindéthié

Pénurie d'eau-Abidjan

Pénurie d’eau-Abidjan

arnaque-1

« Un Ouattara fait toujours ce qu’il promet », disait le boucher lors de sa rencontre avec ses longs couteaux-mutins. Ce jour-là, je faillis m’étrangler de rire. Et quand je me remis de ma crise de franche hilarité, je me dis qu’il y avait peut-être du vrai dans cette assertion, et qu’il serait peut-être plus sage de démêler les écheveaux, de séparer le vrai du faux, afin de faire justice au boucher, de rendre au boucher ce qui est vraiment au boucher.

En effet, le boucher avait dit aux Ivoiriens « je rendrai ce pays ingouvernable » ; et il le fit en y important une rébellion qui pendant plus d’une décennie anéantit tout espoir de développement, puis une guerre qui fit de la Côte d’Ivoire le quartier général de « gnambros » et de «microbes » à la machette et la gâchette faciles, ainsi que le point d’accumulation de toute la pègre internationale. Il le fit en imposant aux Ivoiriens un embargo des plus raciologiques sur les médicaments avec l’aide de ses « maîtres-amis », qui causa autant de morts que ne le firent ses longs couteaux.

arnaque6Le bourreau avait dit aux Ivoiriens « je vous humilierai » ; et il le fit, en conspirant, comme le firent naguère les « chefs » nègres avec les négriers, pour la déportation, la dispersion et l’exil des fils et filles du pays aux quatre coins du monde. Il le fit en transformant le Nord du pays en un grand camp de concentration, l’Ouest en une vaste hécatombe, le Sud et l’Est en un no-man’s-land d’insalubrité. Il le fit aussi en dotant l’administration ivoirienne d’une cancraille à l’intelligence approximative, mais aux doigts habiles, à la langue fourchue, et à la moralité dévaluée.

« Je sais où trouver de l’argent », avait dit le boucher. Il en fit la démonstration en parcourant les institutions financières la main tendue d’indignité, de Washington au Gabon, en passant par le Congo, à endetter, rendetter, et surendetter le pays par des emprunts que lui, sa famille, et ses amis, tels Ali Baba et ses voleurs, rempochaient aussitôt qu’ils les recevaient, laissant les populations dans le dénuement, mais hypothéquant le vécu des générations futures.arnaque-11

« Je construirai 5 Universités en 5 ans », avait dit le boucher. Et les Ivoiriens attendent toujours que soit posée la première pierre de la première université ; que soient réhabilités les toilettes, les bibliothèques, les laboratoires, et les amphithéâtres et les cités universitaires que ses longs couteaux ont pillés.

« Je créerai 65000 emplois jeunes », avait dit le bourreau. Il le fit en amenant le taux de chômage en Côte d’Ivoire à 25%. Un record ! Et quand les jeunes vinrent s’enquérir de la promesse, il leur conseilla d’aller tenter leur chance sur Internet.

« J’éclairerai vos villes et vos hameaux », avait dit le boucher. Mais les Ivoiriens n’avaient pas compris qu’il leur parlait de ses feux d’artifices annuels avec leurs lots de morts ; et que, passé décembre, ils se retrouveraient à s’éclairer à la bougie dans les nuits noires du pays.

« Je vous enverrai de l’eau potable », avait dit le bourreau ; et les Ivoiriens se retrouvèrent, le seau sur la tête, à se bagarrer aux rares points d’eau.

arnaque-8« J’allègerai le coût du panier de la ménagère », avait dit le boucher. Il allégea le panier … de son contenu, bien sûr ! Et les Ivoiriens se retrouvèrent à chercher désespérément un seul maigre repas quotidien.

Quand un Ouattara promet il le fait ? Certainement que le boucher voulait plutôt dire « quand un Ouattara promet le désastre, il tient parole ». Mais encore, pourquoi ce Ouattara bonimenteur et flagorneur se permet-il d’étendre ses défectuosités à tous les « Ouattara » ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :