Le cadeau de Wattra, M. Frindéthié

Child on a suitcaeEt voilà le fier Ivoirien d’antan, aujourd’hui la risée du monde, fuyant par tous les moyens son pays pris en otage par des vendeurs d’illusions et de morts.

Embarqué sur les bateaux migrants, cachés dans les valises, dissimulés dans les conteneurs sous les sacs de cacao, les Ivoiriens fuient cette déchirure qu’est devenue la Côte d’Ivoire de Dramane Wattra. Abidjan n’est plus « doux », comme se plaisaient à le dire les fiers Ivoiriens. Abidjan n’est plus vivable. Et l’on va voir ailleurs si on y respire mieux.

Où est donc passée cette croissance à deux chiffres ? Où sont ces emplois-jeunes ? Pourquoi l’Ivoirien préfère-t-il soudain la misère de l’ailleurs au bonheur que lui offre Wattra ici etmaintenant ?

En vérité, nul n’est besoin de chercher trop loin. La fuite de l’Ivoirien enfermé dans les bagages, embarqué sur les radeaux de la mort ou caché dans les cales des navires, les longues files humiliantes d’Ivoiriens à la recherche de visas devant les ambassades étrangères, les piles de dossiers d’Ivoiriens à l’étranger demandant l’asile politique en disent long. Le cadeau de Wattra à la Côte d’Ivoire, ce sont les escadrons de la mort, les tortures, les expropriations, la misère, le chômage, les microbes, les gnambros, les « Amara le gros », le nivellement par le bas des Wattao, des Loss ; des Soro, des Chérif Ousmane, des Ben Laden, l’indiscipline, la saleté, l’antiintellectualisme, les enlèvements, les mutilations.

Et à l’approche des élections annoncées–que nous, qui pensons gangasrotogati, savons se feront sans Dramane, car il sera parti, il sera chassé par la rue, dégurgité comme son frère Blaise–l’Ivoirien moyen voit encore pointer à l’horizon la dame à la faux ; et l’Ivoirien moyen « se cherche ». Le cadeau empoisonné de Wattra, il n’en veut pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :