Le silence Coupable de Wodié, M. Frindethie

WodiéFrancis Wodié a déjà trahi une fois la Constitution ivoirienne en cautionnant le coup d’Etat constitutionnel de Dramane Ouattara en 2011. Il la trahit une deuxième fois en 2015 en rendant le tablier de la présidence du Conseil Constitutionnel sans dénoncer publiquement les abus constitutionnels que concocte Dramane en vue des élections de 2015.

Wodié ne peut pas, de par le rôle qu’il a occupé au sein de cette haute institution, démissionner dans le silence, en suggérant que le CC n’est ni indépendant ni impartial, mais sans élaborer sur les origines des tares de l’institution ni proposer des solutions pour la restaurer.

Si en 2015 des Ivoiriens s’opposant à des tripatouillages de la Constitution par Dramane tombaient sous les balles de l’armée ethnocide de Dramane, alors Wodié, pour n’avoir pas tiré la sonnette d’alarme aujourd’hui, devra porter la responsabilité de leur mort.

Aujourd’hui, Wodié gagnerait à se racheter de sa déloyauté constitutionnelle de 2011 en épargnant aux Ivoiriens un nouveau bain de sang : Wodié gagnerait à parler ici et maintenant du cancer qui gangrène le Conseil Constitutionnel sous le régime des génocidaires, afin que les tricheurs soient dès maintenant démasqués et purgés du système, et que les prochaines élections présidentielles se passent dans le cadre vrai de la Constitution.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :