Ivoiriens, voici la pitrerie qui fait office de ministre de l’intérieur depuis l’Occupation

Publicités

2 Responses to Ivoiriens, voici la pitrerie qui fait office de ministre de l’intérieur depuis l’Occupation

  1. Anonyme says:

    Un ministre sur le terrain , en prise directe avec les réalités quotidiennes de ses concitoyens, contacts et échanges de proximité avec les acteurs que sont les usagers de la route et les agents chargés du contrôle de la circulation afin de mieux gérer les problématiques liés à la sécurité, quel exemple d’implication, d’engagement, de management!?

  2. frindethie says:

    C’aurait été un bel exemple d’engagement et d’implication si, et seulement si, l’intervention de ce ministre n’avait pas fait étalage de son manque d’éducation et de sérieux, de son inaptitude, de son méli-mélo, et surtout de sa justice expéditive qui malheureusement est devenue le label des génocidaires. On se croirait dans une foire d’idiots. Avez-vous remarqué comment le flic, lui-même pris de court par l’arbitraire du « ministre », a dit au chauffeur de taxi « ah on dit de t’arrêter hein ! ». Cet homme n’a pas le minimum d’éducation requise pour tenir ce ministère ; et il le montre bien avec ses décisions évaporées, son langage de loubard, son attitude écolière. Mais cela se comprend dans une certaine perspective : ceux qui veulent tenir l’Afrique en laisse s’arrangent toujours pour imposer aux Africains les hommes les plus incultes. Sérieusement des ministres de l’intérieur que les génocidaires ont assassinés à cet éternisé, il y a un gouffre infranchissable ; mais un gouffre qui a ramené la Côte d’Ivoire 50 ans en arrière. Mais ce n’est pas que ce ministre, c’est toute la clique qui fanfaronne aujourd’hui en Côte d’Ivoire : quand je compare les journalistes d’aujourd’hui à des gens comme Levy Niamkey, Jesus Kouassi Yobouet, Anick Amon, etc. Je me demande comment nous avons pu tomber si bas. Quand je compare les Kandia Camara à des Akoto Yao, Balla Keita, je me demande comment nous en sommes arrivés là. Ah oui ! Je vois ! Un jour Houphouët a eu le malheur de faire confiance à un certain Ouattara, et depuis ce jour-là a commencé l’effondrement de la Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :