Ce n’est pas moi, c’est Ahmed Bakayoko!

hitSelon dramane wattra, comme le rapporte Théophile Kouamouo, c’est Ahmed Bakayoko qui, de sa propre autorité, et sans son aval à lui, traque, emprisonne, torture, et assassine les opposant politiques ivoiriens.

dramane a déjà sa défense toute élaborée, au cas où… Et c’est un Ahmed Bakayoko, qui, tout benoîtement, disculpe déjà dramane de toute éventuelle poursuite, prenant sur lui l’entière responsabilité des crimes de dramane.

Avec un ministre de l’intérieur aussi benêt, quel dictateur a encore besoin d’avocat-défenseur ?

« Dans le cas de Assoa Adou, je ne sais pas : il est toujours au Ghana je crois ou bien il est là ? Vous savez, c’est la preuve que je ne m’intéresse pas aux cas particuliers. Je pensais d’ailleurs qu’il était au Ghana, bon on me dit qu’il est ici. Il est en liberté ou il est en prison ? [Il se tourne vers Hamed Bakayoko qui lui dit qu’Assoa Adou est à la Maca]. Ah bon, il est à la Maca. Voyez ! Je ne suis pas, ne pensez pas que le président est là en train de traquer, telle personne et la mettre en prison. Non, ce n’est pas mon tempérament. Moi j’aimerais que tout le monde soit en liberté. Mais il y a des institutions, il y a les ministères, chacun fait son travail. Si ces personnes en rentrant commettent un certain  nombre de délits, bien sûr, ils doivent passer devant le juge, les tribunaux ».  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :