Nous vous l’avions dit: il n’y aurait pas d’élection le 25 octobre, M. Frindéthié

Électeurs allant chercher leur argent derrière un bureau de vote dimanche à Abidjan (Photo, KOACI)

Électeurs allant chercher leur argent derrière un bureau de vote dimanche à Abidjan (Photo, KOACI)

Nous qui pensons et marchons gangasrotogati vous l’avions dit : il n’y aurait pas d’élection présidentielle en Côte d’Ivoire le 25 octobre 2015, et les élections ivoiriennes, lorsqu’elles auront vraiment lieu, se passeront entre les fils et filles de la Côte d’Ivoire, sans l’apatride et son bétail électoral importé des pays frontaliers. Des jours durant, les Ivoiriens, dans leur écrasante majorité, sont demeurés impassibles aux vociférations des griots appelant, darboukas sous les aisselles, à la légitimation de l’imposture de l’apatride et au plébiscite du mensonge, de la dictature et du rattrapage ethnique. Et ce dimanche, tout se passa comme si de rien n’était : ce fut dramane contra dramane. Vomi, dégurgité par les Ivoiriens comme une mauvaise insipidité, dramane battit campagne contre lui-même, se débattit contre lui-même, tricha contre lui-même, bourra les urnes contre lui-même, fit voter les doublons, les morts et les pas-encore-nés contre lui-même, et malgré tout cela, dut corrompre les électeurs pour ne finir qu’avec un taux d’abstention de 92%. Et ce n’est pas que nous qui le disons ; c’est aussi le constat du site KOACI.com, proche du chef rebelle sorrow kigbafori. La lutte contre l’imposture et pour la libération totale de la Côte d’Ivoire continue !

© koaci.com – Dimanche 25 Octobre 2015 – Certains des trois millions d’électeurs en possession de leurs cartes semblent être mieux nantis que d’autres ce dimanche.

En effet, des personnes convoyées au niveau de bureau de vote sont rémunérées après leur passage dans l’isoloir comme constaté par KOACI.

Mais malheureusement tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Si une catégorie se voit octroyer une prime de transport de 5000 FCFA, ce n’est pas le cas d’autres à qui on propose une somme en deçà, comme en attestent les témoignages.

« Ils ont les foutaises ! », s’exclame en colère un électeur rencontré au niveau de la chambre d’industrie et de commerce au Plateau, qui poursuit: « On nous a dit, tu votes Ouattara tu as 5000 FCFA. Nous qui avons fait le déplacement nous sommes du Rdr, on fini de voter on nous parle de 2000 FCFA alors que d’autres ont eu 5000 Fcfa. Donc nous avons dit à nos proches de ne pas voter pour le moment avant d’éclaircir cette affaire. »

Nous constaterons que la distribution d’argent s’effectue à l’arrière du bureau de vote où, une fois le devoir de citoyen effectué, chaque électeur acceptant la combine, est convié à se rendre. Rien n’indique pour autant que les votant aient bel et bien voté Alassane Ouattara.

Dans le même registre des incitations, durant la campagne nous a été donné d’observer qu’un tee shirt d’Ado était promis à tout ceux qui seraient allés retirer leur carte d’électeur.

Par ailleurs, est également constaté une non maitrise technique des agents de la Cei, nombre d’entre eux affichent des difficultés à la manipulation de la tablette en rapport avec le vote biométrique. Ils indiquent devant la grogne d’électeurs impatients, un manque de formation et des soucis techniques liés à la solution.

KOACI

Source: http://koaci.com/index.php/prime/cote-divoire-presidentielle-votes-donne–92624.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :