Dozoland fait du faux et enfonce sorrow

soroprivee

 

Lorsque, traqué comme un terroriste par la police française, le p’tit gros a fait son apparition abracadabrante à l’ambassade ivoirienne à Paris, il fallut deux jours aux ingénieurs politiques du Dozoland pour lui trouver une porte de sortie. Prenant à son propre compte le conseil qu’il prodiguait à Diendéré il y a quelques mois lorsque celui-ci se retrouva dans la même situation – tu es dans une chambre non ? Enferme-toi dans la chambre ; ne sors pas jusqu’à ce qu’on contacte le Nonce et Macky Sall – notre chef rebelle se barricada en attendant qu’Abidjan lui jette une bouée de sauvetage. Et cette bouée arriva sous la forme d’un ordre de mission à la COP21, concocté des jours plus tard pour lui actualiser une immunité diplomatique. Quand on est en mission, on porte sur soi son ordre de mission. On n’attend pas qu’elle nous suive des jours plus tard. sorrow n’avait pas sur lui son ordre de mission tout simplement parce qu’il n’était pas en mission. El Gordo était à Paris en visite privée, comme l’indiquent si bien les communications ci-dessous. Pour sauver le soldat sorrow, Dozoland a dû faire encore du faux ; une décision qui pourrait aggraver la situation de notre p’tit rondouillet. C’est à se demander si tout ça n’est pas fait exprès pour noyer ce rebelle gênant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :