Sous la dictature de dramane-Les Ivoiriens n’ont plus de pays

Réfugiés Lobis au Burkina Faso

Réfugiés Lobis au Burkina Faso

La politique dramanienne du « vivre ensemble chez les autres, mais sans eux » est en marche depuis le 11 avril 2011 et en passe de réussir. A tous les points cardinaux, les Ivoiriens sont persécutés, chassés et remplacés par des aventuriers venus d’ailleurs. A l’est, les Akans de Côte d’Ivoire fuyant les hordes meurtrières de dramane sont chaque jour humiliés dans des camps de réfugiés au Ghana et au Togo. A l’ouest, ceux des Wê qui ont pu échapper à l’armée ethnocide de dramane languissent dans des conditions avilissantes au Libéria. Au sud, les rares poches de sérénité qui ont résisté à la tempête génocidaire de dramane se dégradent chaque jour sous les violences islamistes et dozotiques. Et au nord-est, les Lobis, expurgés et expropriés par les Peuhls étrangers qui hier constituaient l’armée de dramane, s’exhilent par milliers vers le Burkina Faso. Jamais de mémoire d’hommes les Ivoiriens ne furent aussi retournés que le jour où la France leur imposa un apatride comme président. Jamais de mémoire d’hommes la Côte d’Ivoire n’appartint à tout le monde sauf aux Ivoiriens que le jour où dramane décida d’y poser ses valises. La politique dramanienne du « vivre ensemble chez les autres mais sans eux » est en voie d’achèvement pour le grand malheur des Ivoiriens. La Côte d’Ivoire se dépeuple de ses enfants par la persuasion des armes ; et le monde observe tout cela impassible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :