Prise en charge psychologique des danseurs de Papa Wamba. Et les autres ?

Pr Maratou Koné, ministre ivoirien de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l'indemnisation des victimes

Pr Maratou Koné, ministre ivoirien de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes

Le ministère ivoirien de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes a entamé depuis hier à Abidjan, sous la houlette du Pr Mariatou Koné, une prise en charge psychologique des chanteurs et danseurs du musicien Congolais Papa Wemba, décédé dimanche matin sur la scène de la 9è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA). Bien que cette initiative soit hautement louable, la discrimination avec laquelle elle s’applique en laisse un goût désagréable.

Qu’en est-il des étudiantes violées dans leurs chambres par les soldats de dramane pendant la toute dernière répression militaire au campus de Cocody ?

Qu’en-est-il des victimes de la purge d’Assuéfry ?

Qu’en est-il des victimes de touba, de Bouna, de Dabou et de Jacqueville ?

Qu’en est-il des victimes de la horde assassine de dramane à Nahibly et à Duékoué ?

Ces victimes, elles, n’ont-elles pas besoin de soutien psychologique ?

Quel est ce gouvernement de névrosés abandonniques au regard toujours tourné vers l’extérieur alors que l’interpellent des souffrances internes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :