Soro dans son kita: les Bété ont dû se tordre de rire, M. Frindéthié

Soro(20)Le griot africain – le vrai griot, et non pas ce saltimbanque indigne qui pour quelques piécettes sonnantes et trébuchantes sortirait sa darbouka pour inventer une généalogie aux branches dorées au premier zouave sur la place du village – possède une façon bien particulière de rire aux dépens du despote sans risquer de se faire trucider. Il procède par ironie kinésique ; une insulte bien déguisée par laquelle la gestuelle, l’image, le comportement en disent plus long que le verbe. Dans les tribus plus au sud de la Côte d’Ivoire, où le pagne kita fait partie de l’habit traditionnel des hommes et des femmes, on le sait très bien, seul l’idiot du village se découvre le bras gauche du kita quand il le porte. Soro Guillaume, qui a sorti chars et soldats pour s’inviter de force chez les Bété, a fait les frais de cette insulte par circonlocution lorsque les parents du Président Gbagbo et de Blé Goudé, la lame du hachoir sur la gorge, ont été contraints de recevoir le chef de la rébellion du Nord. Ils l’ont tout bonnement emmitouflé dans le pagne de l’idiot du village.  Soro dans son kita, le bras gauche à découvert, se pavanant insoucieux parmi les Bété, c’était comme un chimpanzé fagoté dans la chasuble du pape, oublieux du rire des hommes. Et d’idiot, il en avait vraiment l’air, le Soro, dans son beau kita, le bras gauche à découvert !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :