3e pont; KKB rappelle les amnésiques à l’ordre

KKB-PDCIAu moment où les griots de la dictatures pataugent dans l’euphorie des darboukas et des bélières pour célébrer le 3e pont qui serait l’œuvre du Boucher, KKB a trouvé de bon ton de rappeler les amnésiques à l’ordre : Ce pont aurait été construit depuis longtemps et sans postes à péage si Dramane Ouattara n’avait pas plongé le pays dans une spirale de coups d’Etat, de rébellions, et d’ingouvernabilité. Ce pont, Dramane n’en a trouvé ni l’inspiration, ni les financements, sinon que de le surfacturer au bénéfice de ses « amis affairistes ». En définitive, Dramane Ouattara n’a jamais rien construit en Côte d’Ivoire, qui soit de son inspiration. Comme à son habitude, ce grand adepte du faux et usage de faux n’a fait que s’approprier les gloires de ces prédécesseurs après les avoir sabotés. Soit Bédié est affecté d’insincérité chronique, soit l’esprit de Bédié est trop empêtré dans les effluences éthérées des grands crus pour se rendre compte de la supercherie. Heureusement qu’au PDCI, il y a encore des personnes pour se souvenir de l’histoire très récente de la Côte d’Ivoire.

C’est toujours bon d’avoir à poser ce genre d’acte. Parce que la Côte d’Ivoire a besoin de son développement. Mais, je regrette que cela intervienne seulement maintenant, en 2014. Quand je me souviens que pour ce même pont, monsieur Bédié, alors président de la république, avait dédommagé presque tous les riverains. Pour preuve, le maquis qu’on appelait à l’époque « Bâche bleue » située dans les encablures du pont actuel, a été transféré non loin de la statue « Akwaba » de l’aéroport. Pour me résumer, n’eût été le coup d’Etat de 1999, qualifié à l’époque par certains d’entre nous de révolution des œillères, on aurait procédé à l’inauguration de ce pont depuis l’année 2000. Plutôt que ce pont porte le nom de Bédié, c’est Bédié qui l’aurait bâti pour la prospérité .Je me devais de le dire au nom de l’histoire. Tant qu’il y a la paix dans le pays, on peut bâtir. Tant que le pays est gouvernable, on peut bâtir. Tant que la chienlit ne règne pas, on peut bâtir. Voilà la leçon qu’il faut qu’on retienne de cet évènement par ailleurs.

Publicités

One Response to 3e pont; KKB rappelle les amnésiques à l’ordre

  1. WOBA Hamadou says:

    Mon frère faut laisser tout ça pour les historiens et regarder devant. « La paix ce n’est pas un mot mais un comportement » disait le vieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :